Carlos-barraza-logo-50

L’importance des relations interpersonnelles sur le lieu de travail

L’être humain est un individu social par nature, il est essentiel qu’il puisse se développer dans des environnements de groupe où il interagit avec les autres afin de s’épanouir personnellement, professionnellement et spirituellement.

De là découle l’importance des relations interpersonnelles au travail, une question parfois complexe.

L'importance des relations interpersonnelles sur le lieu de travail
Écrit par

Table des matières

Que sont les relations interpersonnelles ?

Il s’agit d’une forme d’interaction entre deux ou plusieurs personnes, qui peuvent avoir des intérêts communs. Lorsque nous parlons de ce terme, nous faisons référence à un lien dans lequel plusieurs individus échangent des émotions, des sentiments, des activités, des expériences ou autres.

Au niveau socio-anthropologique, les relations interpersonnelles constituent la base de la société que nous connaissons aujourd’hui, permettant aux individus qui en font partie d’être liés dans des contextes sociaux, professionnels, familiaux, éducatifs et autres.

En ce sens, la socio-anthropologie nous permet d’apprécier directement ces interactions de différents points de vue, grâce au besoin qu’ont les êtres humains d’entrer en relation avec leur environnement et d’autres individus.

Les relations interpersonnelles nécessitent une communication fluide entre deux ou plusieurs individus, de sorte qu’ils doivent partager au moins un support pour la formation du lien.

Cela signifie qu’ils doivent être capables de communiquer oralement, par écrit ou autrement, pour qu’une telle relation existe.

Cela implique qu’il est presque impossible pour deux personnes qui ne parlent pas la même langue ou qui n’ont pas un moyen de se comprendre d’établir une relation interpersonnelle.

Réunion avec des collègues

Types de relations interpersonnelles

Bien qu’il soit généralement possible de concevoir les relations interpersonnelles comme des liens, la situation est généralement beaucoup plus complexe que cela, car selon la nature de l’interaction, il est essentiel de les classer en différents types.

Relations affectives interpersonnelles

Un couple qui traîne ensemble

Il s’agit d’un lien intime et sentimental entre deux ou plusieurs personnes de même sexe ou de sexe différent, qui cherchent à établir une relation affective profonde fondée sur l’amour, l’affection et la confiance, généralement motivée par l’attirance physique, le plaisir, la sécurité et d’autres aspects.

Relations interpersonnelles superficielles

Deux partenaires commerciaux en colère se disputant dans le bureau lors d'une réunion.

Il s’agit d’un lien de « connaissance », ce qui signifie qu’il s’agit d’une relation superficielle dans laquelle il existe une interaction formelle de gentillesse et d’éducation, qui peut être positive ou non.

Elles sont généralement passagères et n’ont pas une grande importance dans la vie de l’une des parties concernées, sans pour autant affecter leurs émotions et leurs sentiments.

Un exemple clair de ces relations interpersonnelles est celui qui se forme entre voisins qui se saluent dans les couloirs, mais ne connaissent même pas le nom de l’autre ; ou encore la relation avec le facteur, qui est traité avec gentillesse.

Elles sont généralement de courte durée et leur expérience ne génère pas d’impact pertinent sur la vie de quiconque, même si elle peut se transformer et devenir une relation interpersonnelle d’un autre type.

Relations interpersonnelles circonstancielles

Deux amies s'amusant ensemble dans la rue. Amis multiethniques

Il s’agit d’un lien intermédiaire entre le superficiel et l’affectif, dans lequel il est possible d’avoir des sentiments non pas pertinents mais positifs ou négatifs envers d’autres individus et qui peut également se transformer ou se convertir en un autre type de relation.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un lien favorisé par les circonstances, dans lequel la proximité physique ou des aspects communs génèrent une interaction.

Dans ce type, il est possible d’envisager les relations interpersonnelles au travail, où les collègues se socialisent grâce à l’environnement de travail et aux circonstances de la routine quotidienne.

Comme mentionné ci-dessus, ce lien peut devenir profond et affectif ou superficiel et finir par disparaître, en fonction principalement de la modification des circonstances.

Relations interpersonnelles négatives

Femme afro-américaine en colère se disputant avec son collègue dans un bureau d'entreprise, espace de copie.

Également appelées rivalités, elles contemplent tous les liens négatifs qui existent entre les individus, généralement connus sous le nom d’inimitié et génèrent des émotions profondes mais rien de positif chez les gens.

Ils suscitent généralement des sentiments tels que la haine, le mépris, la colère, la compétitivité et d’autres qui peuvent être considérés comme intimes ou superficiels selon les circonstances.

Comme d’autres relations, elles peuvent se transformer et évoluer vers un autre type, en fonction de leur évolution, avec la possibilité de se produire dans la famille, le travail, l’éducation ou d’autres domaines.

Relations interpersonnelles avec la famille

Entreprise familiale

Basées sur le cercle familial, il s’agit généralement de relations profondes et sentimentales, positives ou négatives, entre les membres qui partagent un lien de sang ou de parenté.

Elles peuvent également être superficielles et dépendent du temps que les individus partagent et de la qualité de la relation.

Ils sont généralement considérés comme les plus durables, en raison de leur nature et un exemple clair est celui des parents et des enfants.

Partage de l'homme avec les collègues

Exemples de relations interpersonnelles

Bien que nous ayons décrit des exemples simples de relations interpersonnelles, il est essentiel que vous sachiez clairement comment ce lien est représenté dans la société, pour cela nous allons mentionner quelques-uns des plus courants.

Toutes ces situations découlent d’une relation interpersonnelle particulière, puisqu’une amitié ne peut exister avec une seule personne, il en faut au moins deux, et de la même manière, cela se passe avec les autres.

Un exemple clé est le travail, les liens avec le patron, les supérieurs, les employés, les collègues et même les clients, sont des exemples clairs de relations interpersonnelles de différents types selon le cas particulier en question.

Il est impossible qu’un travail n’implique qu’une seule personne, même s’il s’agit d’une seule personne représentant l’entreprise, il y aura toujours au moins deux clients ou plus avec lesquels elle pourra entrer en relation.

L'importance des relations interpersonnelles sur le lieu de travail

L’importance des relations interpersonnelles au travail tient au fait que les travailleurs sont des personnes et qu’ils appartiennent donc à une société, qui repose sur des liens et des interactions de groupe.

L’adage « nul n’est une île » signifie que pour être considéré comme une « personne », il faut participer à des relations interpersonnelles, sinon vous ne seriez qu’un individu.

Le développement sain de l’être humain dépend de relations interpersonnelles positives et une grande partie d’entre elles peuvent naître dans les domaines où la plupart des gens travaillent, comme au travail.

Le travail est généralement une activité quotidienne et favoriser les relations interpersonnelles au travail est un moyen d’être beaucoup plus productif, heureux et prospère, puisque le bien-être dans cet aspect contribue généralement à se sentir mieux dans d’autres domaines de la vie.

Les relations interpersonnelles au travail sont fondamentales et fonctionnent comme des outils d’intégration pour la réussite personnelle et professionnelle.

En outre, les relations de ce type nous permettent de former des groupes de travail, d’établir des communications efficaces et de respecter les obligations quotidiennes pour atteindre avec succès les objectifs fixés, lorsqu’il s’agit de liens positifs.

En revanche, les négatifs ne font qu’engendrer la non-conformité, la rivalité, la frustration, la dépression et finalement l’abandon, des situations qui ne sont ni souhaitables ni bénéfiques pour aucune entreprise.

Des collègues coiffeurs discutent entre eux
En savoir plus sur la carrière professionnelle.