Qu'est-ce qu'un écosystème entrepreneurial ?

Écrit par

Définition de l'écosystème entrepreneurial

L’écosystèmeentrepreneurial est un ensemble de différentes personnes qui peuvent être des entrepreneurs potentiels ou existants, des organisations qui soutiennent l’entrepreneuriat qui peuvent être des entreprises, des sociétés de capital-risque, des business angels et des banques, ainsi que des institutions comme les universités, les agences du secteur public et les processus entrepreneuriaux qui se produisent au sein de l’écosystème tels que le taux de natalité des entreprises, le nombre d’entreprises à fort potentiel de croissance, les entrepreneurs en série et leur ambition entrepreneuriale (Mason & Brown, 2014).

Ces entités sont formellement et informellement interconnectées, créant une performance dans l’environnement entrepreneurial local.

Pour qu’un système puisse fonctionner ensemble, l’interaction entre ces sous-systèmes doit se faire de manière à ce qu’ils puissent atteindre leur but (Mason & Brown, 2014).

Les écosystèmes entrepreneuriaux sont formés par la combinaison d’éléments sociaux, politiques, économiques et culturels au sein d’une région.

L’amélioration del’écosystème entrepreneurialcréé par les différents éléments génère un soutien pour développer et aider à faire croître les startups qui se créent. De même, les nouveaux entrepreneurs sont encouragés à prendre des risques et à commencer à chercher des financements pour leurs projets (Stam & Spigel, 2016).

Les domaines de l'écosystème de l'entrepreneuriat

La figure suivante montre ce qu’Isenberg (2011) a décrit comme les domaines de l’écosystème de l’entrepreneuriat. Les six domaines de l’écosystème de l’entrepreneuriat sont la politique, la finance, la culture, les aides, le capital humain et les marchés.

Domains of the entrepreneurship ecosystem by Isenberg f03bea

Ces domaines montrent que l’écosystème entrepreneurial contient un changement de la pensée économique traditionnelle vers une vision économique plus récente des personnes, des réseaux et des institutions (Stam & Spigel, 2016).

L’une des caractéristiques des écosystèmes entrepreneuriaux est le flux d’informations au cours du processus entrepreneurial. Dans cet environnement “riche en informations”, les individus peuvent avoir accès aux connaissances des acheteurs, aux nouvelles technologies, aux possibilités d’exploitation, à la disponibilité des équipements, aux concepts de marketing et donc trouver les opportunités de produits et de services qui sont nécessaires (Mason & Brown, 2014).

L’écosystème entrepreneurial doit avoir une relation interconnectée et une approche coopérative entre les différents acteurs qui le composent. Pour être un écosystème dynamique, les gens et les idées échangent entre eux afin de créer de nouvelles entreprises, de fusionner des entreprises existantes et de faire émerger ensemble de nouvelles innovations (Auerswald, 2015).

Le résultat de l’interaction des différents domaines de l’écosystème est l’activité entrepreneuriale. Ce résultat est considéré comme le processus par lequel les individus transforment les opportunités en innovations.

Progressivement, le résultat du nouveau service ou produit apportera à la société une nouvelle valeur. L’activité entrepreneuriale prendra la forme d’une start-up innovante et/ou à fort potentiel de croissance, ainsi que de salariés entrepreneurs (Stam & Spigel, 2016).

interviewing businessman on press conference

Domaine politique

Le pilier réglementaire gouvernemental est différent selon les régions du monde, et chaque politique gouvernementale peut accélérer ou ralentir la capacité à ouvrir et à développer de nouvelles entreprises.

Dans ce domaine, elle comporte des éléments tels que la facilité à créer une entreprise, des incitations fiscales et des lois qui pourraient être favorables aux entreprises. La structure physique fait également partie de ce domaine, où l’accès aux infrastructures de base, aux télécommunications et aux transports ont un impact sur les entreprises (Forum économique mondial, 2014).

Domaine des finances

Pour les entreprises, il est avantageux de disposer de réserves financières afin qu’elles puissent maintenir leur croissance à mesure qu’elles acquièrent plus de ressources. Les ressources financières sont un aspect essentiel car elles permettent d’embaucher des personnes, d’acheter ou de louer des biens et des équipements, d’investir dans le marketing et la vente et de suivre les clients.

Les options financières dont disposent les entreprises pour démarrer peuvent provenir d’amis et de la famille, d’investisseurs providentiels, de capitaux privés, de capital-risque ou de l’accès à la dette. Plus la disponibilité des ressources financières est grande, plus la taille des entreprises est rapide (Forum économique mondial, 2014).

business finance concept business people are
culturally diverse team of employees

Domaine de la culture

Il a été débattu que les principaux écosystèmes entrepreneuriaux ont un fort soutien culturel à l’esprit d’entreprise.

Les aspects qui sont pris en compte dans le cadre du soutien culturel sont la tolérance au risque et à l’échec de l’entrepreneuriat, la préférence pour le travail indépendant, les réussites et les modèles, la culture de la recherche, l’image positive de l’entrepreneuriat et la célébration de l’innovation (Forum économique mondial, 2014). Toutes ces actions créent la culture entrepreneuriale.

Supporte le domaine

Il existe toute une série de personnes, d’institutions et d’organisations qui facilitent la création d’entreprises et leur expansion. Certains de ces acteurs pourraient être considérés comme des mentors, des conseillers, des services professionnels comme la comptabilité, les ressources humaines et le droit, des incubateurs et des accélérateurs ainsi que des réseaux entrepreneuriaux (Forum économique mondial, 2014).

female boss stands leaning on table at business
business corporation organization teamwork

Domaine du capital humain

Le domaine du capital humain est représenté par la qualité et la quantité de sa main-d’œuvre. En fonction des compétences que possèdent les employés, c’est le type d’environnement de travail qui pourrait être créé.

Les composantes de ce domaine sont le talent de gestion et le talent technique, l’expérience de l’entreprise, la disponibilité de l’externalisation et l’accès à la main-d’œuvre immigrée. La combinaison de ces éléments peut affecter le rythme de croissance des entreprises. En outre, dans le domaine du capital humain, on considère l’éducation et la formation.

Dans un écosystème entrepreneurial, on pense que l’éducation peut promouvoir la capacité à acquérir de nouvelles connaissances et à identifier les opportunités et les défis sur les marchés et les lieux de travail. L’éducation du capital humain est composée de l’enseignement pré-universitaire et universitaire ainsi que de la formation spécifique aux entrepreneurs.

Ainsi que la pertinence que prennent les universités en promouvant une culture de respect de l’esprit d’entreprise, en jouant un rôle clé dans la formation d’idées pour les nouvelles entreprises et en étant la source d’employés pour les entreprises (Forum économique mondial, 2014).

Domaine des marchés

Le domaine des marchés est la représentation des clients qui sont prêts à payer pour les produits et services des entreprises. Les écosystèmes entrepreneuriaux avec des marchés accessibles qui peuvent être atteints sont importants pour aider les entreprises à se développer au sein d’une région.

Un aspect essentiel à considérer est également le potentiel des clients. Les composantes qui sont dans le domaine des marchés sont le marché intérieur et étranger, les petites, moyennes et grandes entreprises en tant que clients, ainsi que les achats du gouvernement.

businessman with a tablet is analyzing a graph

Références

Auerswald, P., 2015. Ecosystèmes d’entreprise habilitants. s.l. : Fondation Kauffman.

Mason, P. C. & ; Brown, D. R., 2014. Ecosystèmes entrepreneuriaux et entrepreneuriat axé sur la croissance. Le programme LEED de l’OCDE et le ministère néerlandais des affaires économiques.

Stam, E. & Spigel, B., 2016. Entrepreneurial Ecosystems, s.l.: Utrecht School of Economics.

World Economic Forum, 2014. Entrepreneurial Ecosystems Around the Globe and Early- Stage Company Growth Dynamics, Geneva, Switzerland: World Economic Forum.