Stéréotypes les plus courants sur les technologies du cloud

Salut les amis, cette fois-ci la contribution de l’article a été apportée par mes amis d’Adoriasoft, qui dans cette fois-ci ils expliquent plus sur ces grandes avancées sur les technologies de l’information.

Le cloud computing est l’une des tendances les plus puissantes dont les petites entreprises doivent être conscientes.

Stéréotypes les plus courants sur les technologies du cloud
Écrit par

This post is also available in: English Español Français

Table des matières

PNG  IHDRmPLTEefgfffdhjfffeghffffffdhkbkpdgidhjeggfffdikffffffffffffffffffalrdhkfffffffffffffff_nxRvffffffffffffchlfffffffffOwfff[t^r~ffffffffffff]sffffffffffffUr`r|fffOzTtffffffffffffbyffffff@`ffffff\s` fffP??{Azfff_V_DxLza{fff_fff^:~`fff` `QLFKO"&fffa]{_W^ET_UT(_#?'@-`a\(UM35:]fffN_:G5V8N3)60U_-V_G*5fff" E`T_/_L3)M4^"&@@G@R219*1D0;2I?C1NA5tRNS( ?O9.~$Fxo 3WN4*-͞7'jT=Sg8ۣzk[F0skqhbq_Y>îe_SٔodLICؿ]ZǺ{_OIµ˶DŸwʦЯ"<<'gIDATxMHag\t-ͯJ4S4/#RJ0mVXfVPGAQAn]!A=[n .FK qޙgvc1by?׾5oT{J,UyZ;0-לV%e*[IuVr )1=?RNb GE\r׀60 88暷 ې:Y vnU.ڭ\\l=vUMd`.dз;7*y[mtiCZ!|w ŌaC] **0RJuW&0rs:~hAIeFvoFPRnZK͚ט &WPQ1D$dݰn]wi-Ϊdjsm.RrY6hw6t#!&RZ>hر PRT&;,/*Til9X2AImAV@Y-m7Bv]BT@p#w8 BdݓMHem# h&A]|n.fe.l(#4BJO KS,چGFnXPIc2AK!:N{::A|A&U1@LNہT@f8 tTTTeXAϼ0>lB"*6>֡2; }r1s~Y 芹O[;~T&'6&Ow\mlk0lTV Q.lt1;접O>Ybݱww7؊Tvm:fg O&*+ ڑG\vޛq\Q!Alqdm3F.!!j;csR'Ϸܔ1וEbB d9n`<9>r ;vKqj̀JK2dloq.wPǩ!}@&O[Gc8qx{YqkLJ},xfy%;YRN7cPǷFT*'U'{Xy!qd}R|iB`0fb\z;^)@5{4Ybw̎`|89"/f`0qJ]Rș s:PNf^>6r9ðUY*% Z>惏NweMe<ˢ\6R3d~0eTm"h&GxbXڜ:^;vPuhS9zjew@}G&'czI*y=%l$f(h;ߎ߾}LW.fLJ\vxh3ege$JEg=@1qd;~%?Pn=𸧧F ؄jVpܕۭ*9xuO}Af;N49Go_pѵX3*J(\jj*Jױ;_Ą{u8ul?_w@H:uzf t8p}zP9tMSm!ι^5ގGF<'X: J|@֕/_>y|r@ 'Pnx;󨨪8Ʊr̖!+:iPia!XvPR)4\rϥIͥ4K\p+9.KINhe{}s|Ùgソ.ԣBC1Y}9**ZT2߸t/Jek"e'\R9T6.Ic^%Y &)vhuč Gڎ=#FeVl4ܹszglmʙxR&w1j &0zFx{‘6X]= /7?Lq<}zcPÇ9Y88Uz&;{l`F-vdF9ّc $hctp<XMx\xzɖ̅HhcX۾pד=rխ3l1ozFkҒ [sÄ^g<go] GL!?ueN]ĎY5XSxq3r9>aϹtxxh4HgQQlMHcE.!g9z,ǚ^WƑL.ŀNEg6xZ'cO? 9 r I|zjsV '7xu%ǿT۝2Od̰]0rm Mc[Lv-WM29d&'"|zٶ#kk}82#kΑ#n}s{}@1%y rBtB[982'Ǐm@#:Aވo~*tZrM_~@8%doX`D9օGd9 Lr̰iK!.CtA9 Fce*~kSZƢ/x%G?x0\89> 8NRJUMc w8vfSS1QL-fF9MKN G6Ρ9 [aMLY_Am ߡ;j}=@p#ˑ4ǁ z/؁1?c? +"GDOq8D3L@)EuzȘ*=Ԏ:h[鑮W;W!V0jEXʹmFL=hQuuV?f{Q Btqy?R8mG27z9T~ @Ϗ'q%>p̳O\;c6XrĽQdXͬ8tW5`9,G$.T91c;/7Y#LV)Ws9]v34BtzO# P[:v즕nĎ#fmrxgqJ18xr08τ5'4r[]V1. ̠趣sqkc ÷džUĎ +02n%DŽvDY+Vh;U6:^T_Eؙdkpq\M.8&pDVuML;X#>`$vD9vU帅E5NkZyBq> F;Q;( (;#ÑM5ȘKK)fhNƐmVMZN3PvwY)v,縞5\4:^01vp0qzvXѺQ97͎#Hq|AQqSk JT)G&( `j[]/I*jĺD?M{kiq1;V@;G9"jZMio#av|aSN]G9YG6 fjW9~|z׎{ G'Pɪ PKJb5LUȖけ/=Gf#`D;<}`'M*8:QpQ1;e_j2ʱTPKV/9 bh#iH]zdcI{2g8R.sԮy v9*2#"p8Br~^ell+cϽѤK[s~vd9**ʱg*+qkPZ#8R4gGveWh fJѺ؍lTڎW!J68 űrF8b[sfi)uMKc2v8 9.0NE(ǩJ=#7ԋSbiaњu'Z`1 W["ʁEM R91 <*uar˙C Hʱpđ]MF* MsR\]%K$8N8n bjQoٔGV-re*Hs U9k󙕄|rq,8Uc\h9х&0PAU<bY&S*8?Y$ณ) 1vj~ԯCsq(±r 09H<-!(~f&r59fǞjrLh8PsG#c>kYR_KCƄRP̺{h0N3"`=,Fܰhp$v5L0ڄr\ ^Ց8rk 5/g ׁСX(]kLM,Gbǰ#'Tqj!S((ҾpDkTPHDZbz WGMG-s4t(w 8/m(HA1AJ8qNgZq*t A7^$)t!GoDKVlfr,Ze,G1o;-,.VE1ꄈ#h:svG4;C3v{@J=$7(aj‘s\ФO8QWc:pݬ:ui#QQ>Qc IJ$4Wq D]y9KV㄀ Uz3troXpdb@8̱ G&بk4?r !s,r‘mQOc@9ƹN+W{^P8\*p48hr 09`1x J_V]0\d8iw#"a>>@n÷#A8N 9+w|qlOOAn6[oy̤ys|Ax@Gn#8#Rdr|x#>Uv koWokTVϱG~q t 9'G=T^9t'ƑMdN vcjGh Ȭ܅1S7u#z>"k5㲘Kt+qԵ0L?i1U>^ #En #qвOsƯ_X@p2w9Sr9>FnL5Cc) z}m sB?%'>7 ሕ9d#ֻ7JwCG"c' 2W9,`M|s[P4ǨJ䈹6U@8n.AXPp|@:*.4&_-0jPֵOH]p$ѲJoR/ΡYd૜>Џ #p,˂4j oSF(f8*uwf1.Ea_U3Kk7j"C}7=vZ3c.FlD/"^yOވ'mi{Em4s>3MpQ1@ї ü}z4OAp~URū0G\-qmу[r:zOqT?BADܖ9ЙN}dD煰ƨ|-ۣ[,')yD/Ԡ~jS% ,F}LϠ(j8JqiN1]w,Ï$#Q A;>dGK=AE鞵݇ fd_P;gi͸: x< @$5lT,Mwy7;sz(Hvr qO6r.2FA$iN9e<lڪXk/1/czүsIGRq0UZ`9-x.$^$q3D#nҪWy hP,".dx[;;whnPƦ*F;[QMf,!j'msOWQ1QqaA KA7:Ea޴瑰<3D%RveYHd,$FHGeHKV[O=´ +["KY*Q֏JH62Tt&&H<8фxDT%{ڒ_uU^x1φ(Cr=L`:{qYv@rytj[:3br9q@E5ɥ=p^r4#C+CB(aM(Hk'\ v #FX9~X] jZRq|. OI8o 2ook+Mu8Θ"m86!^oVXA`7Op^Ҫv S5~;8tS#@ٻOo&.h~+ g欓7yH{_^"+/,0G/'OKW_={Ol*&UE=їUc&{pc OX#E1یA3e-#Km!z=1zlF1py5f^A[jVEqO91{|rfӹI$z\d^o8F&$*ڭN~CseSD # X<)9ӵ7O;ݔκSFj݂HެIy19F<Mf+m@GEnKڸiiQWxthI[0Ƌ|B:qȣHHyV;h"5𡀧hx@l:`:F}s΋#C<˰bƁQ28Q];FEG3.cicA֟V1(6B@.ݣ.qB8ٔ?uX%ӱfJMSFNHͪ;;"xpY9PFcGխ[w~F5ѭp) a<Vqq1ys/b+Dz[DDpħqb 7ѓdQh70tƤ{e-:x,GuX.S^ o\~u֮q4Pz-X>#-f[ܳRVWDX5JWKnhժţh)[6~Ml6>rvTa60 ֫cENRMtp)5(nSPun$L˫Tis@!۴ Zup=wzwK)7(O N0u!ıvØH +}^2e&խ2!/VӍ֟OLs2kS(,U$*BIENDB`

Modèles de fourniture de services en nuage

Même les équipes informatiques les plus compétentes n’ont généralement qu’une idée très vague de ce que sont les technologies en nuage. Ainsi, en énumérant les erreurs, les mythes et les stéréotypes courants, nous pouvons découvrir plus clairement ce que sont réellement les nuages. Une définition courte et simple peut également constituer un bon point de départ. Un centre de données puissant (nuage privé virtuel) est une infrastructure informatique (serveurs, stockage de données, réseaux, système d’exploitation) qui a été fournie à un client pour le déploiement et le lancement de ses propres solutions logicielles.

Les modèles standard de fourniture de services en nuage sont les suivants :

  • IaaS (infrastructure as a service)
  • SaaS (software as a service)
  • PaaS (platform as a service)
  • BPaaS (business process as a service)
  • DaaS (desktop as a service)
  • SecaaS (security as a service)
  • DRaaS (disaster recovery as a service)
  • CCaaS (contact center as a service)

Bien qu’il s’agisse de modèles très courants, même le SaaS et le PaaS sont parfois encore perçus comme une utilisation de matériel. D’autre part, les fournisseurs de services en nuage offrent rarement des hybrides des solutions susmentionnées par eux-mêmes. La conception de l’infrastructure informatique peut combiner des éléments de chacun d’entre eux. D’une part, un client a parfois des doutes sur les innovations du cloud en général. D’autre part, un client essaie de l’acheter plutôt comme une tendance sans avoir de raisons commerciales de le faire.

female hand holding cloud perforated paper craft
network connection and cloud storage technology concept

Les solutions en nuage ne sont nécessaires que lorsqu'une entreprise externalise ses tâches informatiques.

Il est plus facile de briser un atome qu’un préjugé et il est plus difficile de changer une mentalité que d’appliquer une nouvelle technologie. Les personnes qui ont étudié l’informatique il y a plus de 10 ans ont des difficultés impersonnelles à percevoir le concept de solution en nuage comme quelque chose de moins physique. Cette situation est très similaire à celle de la plupart des entreprises de développement de logiciels, lorsqu’il s’agit des avantages du développement informatique offshore/nearshore et de la gestion de la sécurité de l’information.

Le nuage est le nouveau noir

Avec la peur des nuages, une entreprise peut prendre des directions opposées mais toujours mauvaises. Certains services en nuage peuvent être achetés, mais il ne s’agit pas vraiment de technologies en nuage. Néanmoins, une entreprise doit appliquer les fonctionnalités appropriées en fonction de ses besoins en matière de processus d’entreprise, et non en raison de l’engagement marketing d’un fournisseur. Il peut toujours arriver qu’une entreprise n’ait pas de stratégie de communication, parce que Les fonctions de DPI sont assurées par le PDG ou le directeur financier.. Il est donc important de se rappeler que les technologies en nuage ne sont qu’une option, et non un objectif ou une partie d’un service d’entreprise.

Il suffit de tout virtualiser pour bénéficier de tous les avantages du cloud.

cloud service on smartphone screen

Les listes d’avantages pour le relogement et le déplacement d’une application vers le nuage sont différentes. L’un d’entre eux concerne davantage les avantages de l’informatique dématérialisée, tels que le serveur à la demande, le paiement au fur et à mesure, l’évolutivité, mais pas seulement les économies d’argent.

La virtualisation n’est pas un équivalent du cloud. La question du choix entre IaaS et PaaS est une question de ce que le client veut avoir comme résultat : un PC en tant que service ou une base de données en tant que service. Les clients devront également optimiser leur architecture logicielle. La virtualisation est une technologie permettant le déploiement de solutions en nuage. Cependant, les nuages peuvent être exécutés sans elle et parfois cela peut même offrir de meilleures fonctionnalités. Quoi qu’il en soit, une approche systémique de la définition correcte du problème consiste à choisir s’il s’agit de la modernisation de la technologie des centres de données ou d’un nouveau modèle commercial de services informatiques.

Le nuage est une solution coûteuse

uploading files on cloud service

Tout dépend de la tâche commerciale en question. Les clients n’ont généralement pas besoin de construire leur propre infrastructure en nuage, mais peuvent en louer une, ce qui est une option plus rentable. Cependant, les clients le refusent parfois car cela ne signifie pas qu’ils possèdent physiquement le serveur.

Publicité

male technician installing servers in enterprise datacenter for cloud hosting

Un autre mot qui fait peur à certains clients et un succès de développement de l’industrie informatique moderne.

En outre, les clients doivent comprendre qu’ils peuvent choisir si leur serveur est situé dans le centre de données défini ou non. Dans tous les cas, une stratégie de cloud computing ne devrait pas être basée sur la décision de fermer le centre de données.

Elle doit intégrer les deux solutions en se fondant sur une analyse détaillée de ce qu’il faut déplacer vers un nuage et de ce qu’il faut conserver dans le centre de données interne de l’entreprise.

Coûts d'investissement et coûts d'exploitation

cloud computing globalization connection technology concept

Si un client achète son propre serveur, cela va dans ses coûts d’investissement.

Il peut généralement se tromper dans son estimation de ses coûts d’exploitation inférieurs.

Pour avoir le même niveau de performance et de stabilité, il devra payer bien plus que cela.

cloud service concept

Les nuages ne sont pas sûrs

La sécurité des données des clients est de leur propre responsabilité, et non de celle du fournisseur. Les politiques de sécurité, y compris le cryptage des données, sont mises en place par les clients. Entre-temps, le niveau de sécurité global et la haute accessibilité sont de la responsabilité de chaque centre de données :

  • Pare-feu pour les attaques DdoS
  • Environnement virtuel des clients
  • Cryptage des données des deux côtés : celui du client et celui du fournisseur.

Fondamentalement, les nuages offrent le même niveau de sécurité que le centre de données local, ainsi qu’une infrastructure de centre de données professionnelle, la compatibilité avec les politiques d’entreprise et des sauvegardes très fiables.

Quand il s'agit du cloud, tout fonctionne par lui-même

L’infrastructure informatique doit être construite, qu’elle soit située sur un serveur physique ou dans le nuage. Il s’agit d’une question de matériel de “construction” spécifique.

Les fournisseurs de nuages peuvent varier en fonction des caractéristiques de leurs services et, bien entendu, tous les nuages ne sont pas égaux en ce qui concerne leurs fonctionnalités et leurs prix.

La stratégie doit donc reposer sur l’efficacité finale des processus d’entreprise, qui peut être différente avec l’aide de l’un ou l’autre fournisseur de services en nuage.

De toute évidence, il s’agit de trouver ou de concevoir une solution personnalisée appropriée pour les besoins de communication définis d’une entreprise, avec un compromis minimal d’adoption d’une solution existante d’un fournisseur.

Les administrateurs des sociétés de services en nuage ont accès aux données des clients

blockchain technology concept

Ce n’est absolument pas vrai, contrairement aux administrateurs de serveurs locaux qui peuvent copier toutes les informations pour n’importe quel usage.

Le nuage n'est pas une solution pour les applications critiques pour l'entreprise

technology and teamwork

Selon les statistiques, de plus en plus d’entreprises commencent à utiliser les nuages pour maintenir leurs activités dès le début. En plus d’une multitude d’exemples, il y a toujours des composants de sauvegarde des serveurs au niveau du cloud pour éviter les défaillances matérielles.

Le principal avantage du cloud est qu'il réduit les coûts informatiques.

business people conversation technology at hand

Environ 16 % des entreprises ont opté pour le “cloud” en raison de la réduction des coûts informatiques. D’autres visent à accroître la flexibilité de l’infrastructure informatique. L’optimisation du budget doit toujours être prise en compte, mais pas comme la principale raison de passer au cloud.

Ainsi, pour traiter des avantages et des inconvénients d’une solution en nuage, les ingénieurs informatiques ont parfois recours à des mythes à son sujet. Cela les aide à intégrer des éléments d’information dans un jugement intégral. Cependant, les stéréotypes susmentionnés sont en partie opposés les uns aux autres et devraient être répertoriés ensemble pour justifier а une recherche plus approfondie des tâches.

En savoir plus sur le commerce numérique.